20.1.18

Rien de fou sous le soleil...

Comme l'ont relevé plusieurs lecteurs, on s'ennuie ferme du côté de Melbourne Park pour l'instant. Le Happy Slam pourrait s'appeler le Boring Slam, même s'il faut reconnaître que c'est souvent le cas dans les premières semaines de Majeur. Les deux favoris Nadal et Federer se baladent tandis que Djokovic, qu'on peut aussi considérer comme l'un des principaux prétendants au titre, a eu très chaud au propre, mais pas au figuré... Et leur promenade de santé devrait se poursuivre car ce n'est ni Schwartzman, ni Fucsovics (c'est un bonbon contre la toux ?), ni Chung qui vont les faire trembler. 

Le tournoi est d'ailleurs passé à côté du premier vrai choc suite à l'élimination pitoyable d'Alexander Zverev. Dominé par ledit Chung qui affrontera le coton-tige au prochain tour, l'Allemand a une nouvelle fois déçu en Grand Chelem et a offert un bien triste spectacle dans la quatrième et, surtout, dans la dernière manche, perdue lamentablement 6-0 en n'ayant montré aucun signe de révolte. Aussi pathétique et affligeant que l'initiative «No Billag» (voilà, c'est dit, je voterai évidemment non à cette initiative et j'emmerde tous les initiants, le jeune UDC Jean-Philippe Gay-Fraret en tête), le numéro 4 mondial sort du tournoi par la toute petite porte et devra passer par une grosse remise en question. Et par quelques bonnes paires de baffes.

Bref, c'est facile, trop facile pour les favoris et celui qui a fait (un peu) le show en ce début de quinzaine n'est autre que l'enfant des lieux, le Gaël Monfils des Antipodes, le John McEnroe du très pauvre ou le bad-boy au QI d'un tournevis (je suis méchant avec les tournevis, je m'en excuse), j'ai nommé Nick Kyrgios. Le grand dadet a battu Tsonga au mental dans un match qui, s'il était allé jusqu'au cinquième set, aurait pu être dantesque. Mais voilà, le Kinder Bueno a réussi l'exploit de perdre les trois tie-breaks de manière assez incompréhensible, notamment celui du quatrième set où ses nerfs étaient aussi solides que ceux de Granit Xhaka au moment de tirer un pénalty. Résultat des courses, il n'y aura pas de tennisman français en deuxième semaine de Grand Chelem, une première depuis 2015. J'avais bien raison quand je disais fin novembre que les Bleus devaient fêter leur Coupe Davis comme jamais : l'avenir ne s'annonce pas radieux pour eux et ce n'est pas leur ««leader»» Lucas Pouille, sorti sans gloire au premier tour, qui va faire renaître le tennis tricolore de ses cendres... 

Un dernier mot sur notre Rodgeur national qui va bien, merci pour lui. Le Bâlois a donc balayé l'une de ses victimes préférées, Richard Gasquet, toujours aussi impuissant face au Maître. Il enchaîne les night-sessions comme les victoires en trois sets et semble très affûté. Bref, on se réjouit de la suite et on espère enfin vibrer un peu, à commencer par le huitième de finale entre Kyrgios et Dimitrov, Baby McEnroe vs Baby Federer (version Weight Watchers quand même), qui pourrait être le premier gros match du tournoi !

14 Comments:

At 21 janvier, 2018 19:47, Blogger Patrick de Montmollin said...

Nadal a eu chaud...

 
At 22 janvier, 2018 10:45, Anonymous Anonyme said...

Non Nadal se balade toujours, on dirait qu'il a eu chaud s'il avait bataillé en 5 sets mais là clairement il est pas allé dans le rouge

 
At 22 janvier, 2018 12:18, Blogger Thierry Fangio said...

L'hécatombe continue. Thiem et bientôt Djokovic. Incroyable ces derniers Majeurs...

 
At 22 janvier, 2018 13:33, Blogger Patrick de Montmollin said...

Djokovic consommé en 3 sets

 
At 22 janvier, 2018 13:34, Blogger G Thrl said...

Oh là là mais c'est qu'il est tout tristou le parcours du maître...
Tu vas voir que le mec qui l'aura le plus accroché d'ici la finale, ce sera Gasquet (parce que oui, si le maître n'est pas en finale avec Berdych en quarts et Chung/Sandgren en demies, on pourra pleurer).

Il était sympatoche, en fait, ce troisième tour. Gasquet ne s'est pas mis en mode paillasson, trois mètres la ligne de fond, et on a eu un sacré tas de revers magistraux à admirer.

Il n'y a jamais eu ne serait ce qu'un semblant de suspense, mais c'était un joli match.

Pas comme les pitoyables éliminations de Thiem (aucun quart hors terre battue), ou de Djoko décidément bien faible au service.

On est dans la même configuration que l'US, quelques jolis matchs mais des affiches de deuxième semaine dégueulasses. Et la sensation que le tennis masculin est en pleine crise d'épilepsie.

 
At 22 janvier, 2018 15:23, Anonymous Anonyme said...

Djoko, Murray, Stan, Raonic, Nishikori... tous ces mecs qui ont écourté leur fin de saison 2017 dans l'espoir de revenir plus fort en 2018 doivent aujourd'hui se rendre à la réalité. N'est pas Roger Federer qui veut !

Moi, jai de sérieux doutes sur l'avenir de ces bonhommes. Dans deux mois, ils n'auront plus de classement protégé et dans six mois ils n'auront peut-être plus de classement du tout.

Je me redis mais on voit aujourd'hui comment le circuit a été dense pendant une décennie. Il n'y avait de la place pour personne avec ce Big Four puis Big Five qui raflaient tout. Les grands théoriciens ont parlé d'un Roger sur le déclin. Foutaise, Roger etait juste livré à une concurrence inégalé dans l'histoire du tennis moderne. Combien Roger aurait-il gagné de Majeurs s'il était né au milieu des années 1970 après Sampras-Agassi et avant Nadal-Djokovic ? 25 ou 30 Majeurs ?

L'histoire du tennis retiendra que des mecs comme Roger, Rafa et Djoko ont gagné un nombre incalculable de GC à une époque où le circuit etait injouable. Et maintenant que le niveau redescend (enfin), Federer redevient le maître du jeu. Il l'aurait toujours été s'il n'y avait pas eu tous ces gars sur sa route cette dernière décennie.

Maintenant vivement la finale et un nouveau choc Roger - Rafa. Évidemment, même si Roger reste sur une Manita contre son pire ennemi, je préférerais une finale contre Dimitrov ou Clic car cela serait plus abordable et surtout moins stressant. Vivement dimanche sans Michel Drucker.

Fangio

 
At 23 janvier, 2018 13:12, Blogger Patrick de Montmollin said...

Dimitrov et Nadal out 😐

 
At 23 janvier, 2018 13:19, Blogger Thierry Fangio said...

Un bon mardi matin pour ma part. Putain le tapis rouge n'a jamais été aussi déplié pour sa Majesté. Cependant, il faudra redoubler de vigilance contre Berdych demain puis en finale (si finale, il y a) contre ce vieux bougre de Cilic qui a démoli à l'usure l'infâme Comanche.

C'est quand même improbable voire ironique de voir notre petit Rafa à 31 ans et demi se faire démolir à l'usure alors qu'il a sapé tant d'adversaires de cette façon depuis treize ans.

J'ai toujours dit que Rafa était en surchauffe depuis son retour au sommet. Il traîne une sale blessure depuis la Laver Cup 2017 et comme il ne prend pas le temps de se soigner, il ne guérit pas. Jouer constamment blessé n'a aucun sens.

Je pense que cet Open d'Australie va lui faire comprendre que son corps mérite de repos. S'il réfléchit trois minutes dans son cerveau de têtard, il prendra le temps et on ne le reverra pas avant la terre battue ce printemps. Le temps suffisant pour Roger de redevenir numéro un mondial ?

En tout cas, ce matin, ne boudons pas notre plaisir. La Momie reste à 16 pour encore un petit moment !

 
At 23 janvier, 2018 16:09, Blogger Antoine said...

C'est plutot drole de voire des donneurs des leçons qui tentent de reprendre le style du blogueur (de manière médiocre)

 
At 23 janvier, 2018 17:26, Anonymous Anonyme said...

Et ta mère Antoine elle te donne des leçons quand tu lui lèches le clitoris ?

 
At 23 janvier, 2018 22:16, Anonymous Anonyme said...

Nadal au fond du trou ça fait fait plaisir le maitre va remporter son 20 eme et j'espère qu'un jour Djokovic dépassera Nadal. Le gros porcs des baléares deuxième meilleur joueur de l'histoire a coté du maitre ca serai sale.

 
At 24 janvier, 2018 09:46, Anonymous Svizzerina80 said...

Wahooo, Roger a maintenant devant lui ce qui s'apparente à un boulevard... le 20ème titre lui tend les bras... comme il apparaissait logique en début de tournoi que Rafa serait sur le court dimanche... donc méfiance!

Merci pour ce blog, même s'il reste très chauvin (et on aime ça, faut bien l'avouer !!) et manque par moments totalement d'objectivité (ET ON AIME, BIS!!)...

En revanche, certains commentaires (anonymes...) laissent songeurs... on peut aimer ou non certains joueurs, voire même les détester (perso, je zappe dès que je vois un match avec Serena, et j'ai mis bcp de temps à apprécier un brin Rafa et Nole... un brin seulement), mais leur manquer de respect à ce point... surtout quand, comparativement, on est forcément des brêles en tennis...

Enfin bref, longue vie à ce blog, merci à certains commentateurs (réguliers, ils se reconnaitront) de me faire rire également, et surtout, gooooooooooooooooooo Roger!!

 
At 24 janvier, 2018 13:13, Blogger Patrick de Montmollin said...

Super ton commentaire !
Bon, 14ème demie finale !!!!!!

 
At 19 mars, 2018 06:42, Blogger نور الهدى said...





شركة نقل عفش من الرياض الى الامارات
من اهم الشركات التى تقوم باعمال النقل على اعلى مستوى من خلال توفير عدد من الخدمات الاساسية المميزه التى تساعد فى الوصول الى افضل النتائج فى الحفاظ على الاثاث ضد اى تغيرات يتعرض اليها الاثاث فاذا اراد ان تقوم باعمال شركة شحن عفش من الرياض الى الاردن الى اى مكان
شركة نقل عفش بالرياض عمالة فلبينية

 

Enregistrer un commentaire

<< Home