14.9.21

Djokovic est un humain

Et non, Novak Djokovic n’est pas un extraterrestre. Comme toi et moi, il a des émotions, il peut avoir peur, se chier dessus, se liquéfier et perdre ses moyens. Ce rendez-vous avec la grande Histoire du tennis qu’il a magistralement raté le rend finalement plus sympathique, plus proche de nous. Loin de moi l’envie de crier ma flamme au coton-tige, mais je dois avouer que je l’ai trouvé assez touchant dimanche soir. Assez noble dans la défaite, alors qu’il aurait pu réaliser le plus grand exploit de son sport, voire du sport tout court.

Si je ne devais garder qu’une image de cette finale à sens unique, c’est celle de cette pause à 6-4 6-4 5-4, lorsque les 24'000 spectateurs du Arthur Ashe Stadium se sont mis à acclamer celui que tout le monde adorait détester. Lorsque tout un stade – complètement acquis à sa cause depuis les premiers coups de raquette – a tenté de le pousser vers un exploit impossible. Mais qui, pour ce Djokoboss dont la marque de fabrique est de renverser des montagnes, de retourner des situations complètement improbables, semblait encore à sa portée. Rarement, voire jamais habitué à ce genre de soutien dans un tournoi du Grand Chelem, le numéro 1 mondial a fondu en larmes. On a beau haïr ce mec, le conchier pour toutes les défaites qu’il a infligées au Maître, avec en point d’orgue ce funeste 14 juillet 2019, ces images resteront belles.

Ainsi donc, il n’y aura pas de Grand Chelem calendaire pour l’ennemi juré de Roger Federer et Rafael Nadal. L’exploit de Rod Laver, réalisé en 1969, reste intouchable, inatteignable. Et le restera certainement pour les prochaines décennies. Pourtant, le sosie de Joe Dalton en était si proche. On peut même se demander si cette finale aurait pu tourner en sa faveur avec un deuxième set dans la poche. Ce deuxième set qu’il entamera en ratant cinq balles de break lors des deux premiers jeux… avant de fracasser sa raquette de rage contre le sol, ce qui reste évidemment moins grave qu’une balle balancée en pleine tronche d’une juge de ligne.

On pourra aussi se demander si son détour par Tokyo, pour y perdre sa crédibilité, son énergie et sa confiance, n’a pas précipité son échec final à New York. Je te rassure, ça reste un souci aussi vital que la programmation du Paléo 2022 ou le nom du prochain coach du FC Sion. Au final, on s’en branle complètement et on est bien content, pardon, on est super HEUREUX, re-pardon, on BANDE COMME DES TAUREAUX à l'idée que Djokobite ne fasse pas la une des journaux mondiaux cette semaine. Les dieux du tennis que sont Rodgeur et Rafa ne méritaient pas ça. Leurs fans que nous sommes non plus. Le Serbe finira bien par nous la mettre (et nous la d'ailleurs bien mise par le passé), mais il naura au moins pas le plaisir de le faire suite à un Grand Chelem calendaire. On se console comme on peut. Avec ou sans lubrifiant.

Merci Daniil Medvedev donc. Oui, il convient de terminer ces quelques lignes en félicitant celui qui a permis aux 99% des fans de tennis de se réveiller avec le sourire ce matin. Putain les gars, on na jamais autant aimé un mec qui ressemble à un croque-mort. Ce grand échalas au jeu désarticulé et au charisme d’une motte de beurre offre un premier titre majeur à cette génération de losers qu’on a surnommé la NextGen, ces petites bites sans caractère habituées à perdre leurs moyens dès que la pression monte. Le lauréat du dernier Masters a réussi là où tous les autres, Zverev et Tsitsipas en tête, se sont plantés : gagner un titre du Grand Chelem face à l’un des trois monstres sacrés. Ce Russe aux airs de Fantomas ne fait rêver personne, y compris sa loge garnie de trois pelés, mais son jeu est solide et son mental semble tenir la route. 

Bref, bravo à toi, le grand pin de Moscou, le Pierre Richard de la petite balle jaune. Et encore merci d’avoir permis au tennis de rester à 20 – 20 – 20. Jusqu’en janvier en tout cas. Et plus si affinités.

48 Comments:

At 14 septembre, 2021 04:19, Anonymous Anonyme said...

Qui est le GOAT? À mon avis, il serait injuste et impossible de trancher. Pour ma part, Djokovic, malgré qu'il ait le plus grand palmarès, n'a fait que se faire montrer le chemin par les 2 grands que sont Federer et Nadal. Tout comme le fait un coureur qui suit un autre et attend qu'il se fatigue pour le dépasser. Djokovic a eu le chance et le mérite de développer son jeu en perfectionnant son mental et son physique en pourchassant Fedal. Nadal a eu la chance de poursuivre Fed tandis que Fed a eu la chance de pourchasser... Hewitt. Que serait devenu Federer s'il avait pourchassé Djodal? Je n'ose imaginer. Étant Québécois et nouveau fan de Félix AA, je suis bien content qu'il soit derrière Medvedev, Tsitsipás et Zverev. Qu'il prenne son temps (peaufiner son service, améliorer ses volées, se forger un meilleur mental) lorsqu'il se mettra à battre ces joueurs après les avoir pourchassés, il ne les regardera que dans son rétroviseur.

 
At 14 septembre, 2021 07:23, Anonymous Anonyme said...

Bravo tout est dit, rien à rajouter, si ce n'est peut-être que le jeu de djoko est sop... et qu'il bénéficié de conditions qui ont énormément avantagé son jeu et désavantagé celui de la concurrence (hors fedal).
Sinon s'il a donné un visage plus humain dimanche, il n'a pas pu s'empêcher de faire une pause pour tenter de déstabiliser son adversaire. Que cette règle est débile ! Elle ne devrait pouvoir s'appliquer que dans les sets non décisifs, et strictement encadré avec temps imparti, point de pénalité et personnel qui l'accompagne à l'urinoir.

 
At 14 septembre, 2021 08:45, Anonymous Anonyme said...

Bien dit Marc, merci pour l'article!

 
At 14 septembre, 2021 09:33, Anonymous Anonyme said...

et si l'histoire s'arrêtait à 20 -20 -20... et dans 10 ans les inviter tous les trois à Melbourne, Paris, Londres et New York pour remettre ensemble ces 4 trophées qu'ils ont accaparés pendant si longtemps.

 
At 14 septembre, 2021 10:45, Anonymous Gyn said...

Simone Biles s'est retirée de la compétition par équipes de gymnastique avant de renoncer à la finale du concours général, qui a lieu ce jeudi. L'Américaine de 24 ans veut «prioriser son bien-être» et épargner sa santé mentale. La pression ? Novak Djokovic, ne connaît pas. Opposé en ce moment à Kei Nishikori en quart de finale de l'épreuve olympique, le Serbe a été interrogé sur le poids des attentes qui pèse sur ses épaules. Le numéro un mondial étant, toujours en lice pour devenir le premier joueur de tennis masculin à remporter le «Golden Slam», soit les quatre tournois du Grand Chelem et l'or olympique la même année «La pression est un privilège. Sans elle, il n'y a pas de sport professionnel. Pour espérer rester au sommet d'un sport, on a intérêt à apprendre à gérer la pression». La décision de la star de la gymnastique Simone Biles a mis en lumière l'impact de la pression sur la santé mentale des athlètes. Le favori de l'épreuve masculine a été aperçu en pleine conversation avec les équipes turques de volley, leur assurant que son mental était un facteur crucial pour expliquer sa longévité. «Sur et en-dehors du terrain, toutes les attentes... J'ai appris à développer un mécanisme pour gérer cela de manière à ce que ça ne me dérange plus, ça ne m'usera plus», a expliqué le Djoker.

J'ai été touché par ses larmes, mais avec une tel arrogance déployée en étendard il ne méritait pas de victoire.

 
At 14 septembre, 2021 11:46, Anonymous Anonyme said...

"Bravo tout est dit, rien à rajouter, si ce n'est peut-être que le jeu de djoko est sop... et qu'il bénéficié de conditions qui ont énormément avantagé son jeu et désavantagé celui de la concurrence (hors fedal)".

vachement mec ! a tel point que medevedev, avec son service, il l'a pulvérisé en puissance, même sur le premier coup de raquette (service + 1). quel avantage, en effet ! sur un uso ralenti à tel point que l'australie est plus rapide ! opelka qui perce, karlovic qui jouait encore à plus de 40 balais avec le quintal sous la ceinture, des joueurs de basket qui jouent au tennis, berretini qui fait finale à wimby avec zero retour...je dream !
c'est la course à la puissance à tous les étages, sinner, rublev, zverev ca cogne comme jamais vu auparavant, conditions favorisant ce type de jeu comme pour la wta.
Quelle finale soporifique d'ailleurs, deux clônes de la frappe à plat avec la plus fraiche (on dirait na li mâtinée de sakkari) qui l'emporte, l'autre n'a pas tenue à cause de sa 1/2 face à sabalenka.

par pitié, rendez-nous hénin, clijsters, hingis ou clonez radwanska et pliskova !

 
At 14 septembre, 2021 11:47, Blogger Patrick de Montmollin said...

Bonjour,

Merci pour cet article. Moi aussi il m'a ému et moi sussi je suis content.
Mais là-bas où Roger n'aura qu'un RG et ni Montreal, Rome et Monaco, Djokovic les as tous plusieurs fois, chaque Masters 1000, et fini l'année no 1 plus de fois et accumulé plus de semaines à la première place mondiale. Que c'est dommage.
Avec les blessures qu'il a, les 70 places perdues au classement, je ne vois sincèrement pas bien comment Roger pourrait revenir. Plus qqun grand chelem, ce seraient pour koi les 3 Masters 1000 manquants qui me feraient le plus plaisir, et les 109 titres ATP.

 
At 14 septembre, 2021 11:55, Anonymous Anonyme said...

"J'ai été touché par ses larmes,"

Moi aussi.
Elles m'ont confirmé qu'in fine, c'est un joueur très émotif et qui recherche l'émotionnel, le partage dans l'émotion, ce que quelques ignares ont interprété comme étant de l'arrogance.

Une fois de plus, il s'est montré grand dans la défaite, c'est d'ailleurs le meilleur loser des trois, sans contestations possibles.
Les deux autres ne hurlent pas et ne balancent pas leur raquette, certes, mais tirent une gueule de 100 pieds de long lorsqu'ils perdent.

Zverev, Medvedev, dans leurs propos sincères, ont confirmé qu'il existe un décalage entre le Djoko perçu et le Djoko "intime", toujours prêt quant à filer un coup de main en interne (ex Musetti) ou défendre un joueur injustement accusé (Tsitsipas).

Les larmes de Djoko, c'est de constater que losqu'il perd, il bénéficie du soutien qu'il aimerait avoir lorsqu'il gagne.

C'est le propre du génie que d'être incompris de son vivant.
Et Djoko en est un, ses pairs le savent, un talent pour ce jeu absolument exceptionnel.

Et il n'a pas fini de marquer de son empreinte, l'histoire de la baballe jaune.

 
At 14 septembre, 2021 13:18, Blogger ABJ said...

Merci Marc pour ton superbe article. Tout en étant un inconditionnel de Federer, je crois que Djokvic a développé une force mentale bien supérieure qui lui a permis de réaliser des renversements de situation incroyables (US open 2010 et 2011, Wimb 2019 ou RG 2021)et de gagner des matchs complètement fous (comme l'Open d'Australie 2012 contre Nadal). Maintenant en étant redevenu humain et en ayant perdu cette aura d'invincibilité, je me demande bien si ces résultats futurs ne vont pas en pâtir. Est ce que d'autres GC tomberont dans son escarcelle? ce n'est finalement pas si sûr!

 
At 14 septembre, 2021 13:18, Anonymous Anonyme said...

En tout cas moi j'ai été touché et ému aux larmes par les larmes de crocodile de mon idole djoko. J'chuis comme ça moi, qd je vois des larmes, même si c'est un acteur, un politique, je sais que c'est sincère et que ça vient du coeur.
Mon djoko, il est très émotif, recherche l'émotionnel, et le partage dans l'émotion, cette même émotion qu'il partage avec d'autres, ce que les éternels ignares qui se reconnaîtont ont interprété comme étant de l'arrogance. Pffff.
Il a été grand dans la défaite, d'ailleurs c'est le plus grand de l'histoire dans la défaite, et même le plus gd dans l'histoire de la défaite, trafalgar inclus, c'est le goat de la défaite, n'en déplaise aux ignares qui ne connaissent pas le beau tennis, le vrai tennis qui fait chavirer les foules où on renvoit la baballe pdt des heures, comme dans pong, et qui se reconnaitront.
Et puis mon djoko il est complètement différent de l'image que les médias ont créé (d'ailleurs ce sont les médias qui l'ont créé), il n'a pas hésité à aider un mec pour faire parler de lui, ou défendre un joueur accusé comme lui d'abuser des pauses de 8mn aux toilettes, ce qui était complètement désinteressé de sa part. Comme quand un dopé (non encore détecté) défend un autre dopé pris par la patrouille. C'est désintéressé.
Les larmes de Djoko, c'est de constater que losqu'il perd, il bénéficie du soutien qu'il aimerait avoir lorsqu'il gagne, car c'est bien connu qd on gagne on a besoin d'être soutenu, tellement c'est éprouvant mentalement.
C'est le propre du génie que d'être incompris de son vivant, même qd le génie est soporifique, je me dis tous les jours la même chose avec ma machine à laver, elle fait tout bien à la perfection, c'est une génie ma machine.
En tout cas je renouvelle mes voeux pour 2022 et je pronostique la poursuite du renouvellement des jeunes qui vont remplacer djoko qui va gagner d'autres GC. Le renouvellement dans la continuité.

 
At 14 septembre, 2021 13:29, Anonymous Anonyme said...

Vraiment dommage que Marc ne parle pas de ce renouvellement dont j'ai tant parlé et que personne d'autre ne voit que moi. Il n'y a que moi qui devrait poster ici, pas les anonymes, qui devraient être modérés, car c'est de la paluche, de la branlette et de la masturbation. Le renouvellement à 360 (=tour complet et retour à situation actuelle) était bien là et moi je l'ai vu, et camembert aux tracteurs et mous du bulbe qui se reconnaitront !
En tout cas ça souffle fort du côté des jeunes de plus de 25 dont l'un a gagné le tournoi alors qu'il n'est que n2 mondial. Totalement imprévu tout ça : putain c'est la tempête qui souffle fort sur les 40èmes rugissants !
Attendons aussi le verdict de l'an prochain, qui sera porteur d'infos supplémentaires quant à dresser le portrait robot des futurs vainqueurs car comme on le sait tous ici, sauf les mous du bulbe qui se reconnaitront, ce n'est que qd les flics arrêtent les suspects qu'ils dressent leur portrait robot. D'ailleurs c'est vachement utile de dresser le portrait robot qd le suspect (pire que lèche-q) est connu. En tout cas maintenant on a le portrait robot de l'US Open 2021 et il ressemble comme 2 goûtes d'eau à Medvedev. Putain ! Surprise totale !
Non non moi je vous le dit en 1000 comme en 100 : le renouvellement est là, sous nos yeux, n'en déplaise aux bulbes rachidiens des tracteurs, mais nous sommes blasés par sa non fulgurance de forme, car je vous le confirme, on est souvent blasé par la non-fulgurance de qqchose, c'est évident, enfin bon.
Et dans cet ouragan de jeunes qui montent et renouvellent le tennis masculin, ne surtout pas oublier Brooksby, qui avait déjà démontré pas mal de choses lorsqu'il envoya à la retraite Berdych en 2019, le même Berdych qui a pris sa retraite pour cause de blessures mais bon c'est Brooksby qui l'an envoyé à la retraite. D'ailleurs sa blessure s'appelait brooksby.
Le même brooksby qui confirme son énorme potentiel de 81eme joueur mondial, et qui devrait continuer de surprendre et de gravir les échelons, comme dolgopolov, mofils, gasquet, gulbis, tomic, kyrgios, janowicz, boetsch et tant d'autres de ses prédecesseurs l'ont fait avant lui : ils ont gravi des échelons, même si personne ne voit très bien lesquels, et puis brooksby est trop bon pour stagner. D'ailleurs il suffit d'être bon au tennis pour ne pas stagner ...

signé mezigue

 
At 14 septembre, 2021 14:26, Anonymous Anonyme said...

Robocop, serbinator, c'est rigolo, ca renvoie l'image du cyborg, mais Djoko vient de démontrer que si l'on peut les associer à son jeu jugé soporifique car chirurgical, ils ne collent pas du tout d'avec sa personnalité.

En fait, le plus froid des trois sur le court, c'est Fed.
C'est lui qui intériorise le plus, alors qu'il était proche de Safin, plus jeune, donc c'est un émotif pur jus qui a appris à se canaliser.

C'est factice en quelque sorte, comme Iceborg dans le temps.

Nad, bourré de tics et de tocs, est en contradiction permanente, à mon avis c'est un gros nerveux qui tente de se canaliser comme Fed, mais qui n'y arrive pas totalement.

Le plus authentique, donc celui qui gaspille le mois d'énergie mentale, c'est Djoko.
Lui, il visualise, j'ai l'impression, mais quand il n'y arrive plus, il dégoupille.

 
At 14 septembre, 2021 14:34, Anonymous Anonyme said...

@ABJ, "Maintenant en étant redevenu humain et en ayant perdu cette aura d'invincibilité, je me demande bien si ces résultats futurs ne vont pas en pâtir. "

Osez la boîte de Pandore ou le sempiternel verrou psychologique sauté d'un Verdier qui s'écoute parler.

Ca marche pas mal, en plus ce n'est pas totalement faux, d'ailleurs, car si Dimitrov avait battu Nad lors de cet OA 17, qui sait ?
Même remarque pour Tsonga face à Djoko sur l'OA 09 ou encore Thiem face à Nad sur RG 18, 19,20.

Exemples non exhaustifs.

 
At 14 septembre, 2021 14:47, Anonymous Anonyme said...

Borg bien plus charismatique que Fed, Sampras, Djoko et Popeye sont dans la course, quoi qu'on en puisse y penser. Si Borg avait battu le record de GC maintenant, je ne dis pas comment il aurait été bien plus charismatique. Cela étant dit, Fed c'est pas du tout le roi du banana shot à faire lever les foules ou provoquer l'hystérie des commentateurs.
Un bananashot, c'est un coup exceptionnel, souvent peu orthodoxe et par conséquent, créant une effet de sidération. Point barre.
La haute gastronomie, ou la cerise sur le gateau, parce que ce sont des pros, c'est le banashot.
En revanche, Popeye est un grand shotmaker de banashots, cela ne veut pas dire qu'il est meilleur ou plus spectaculaire, c'est juste que c'est consubstantiel à sa manière de jouer que de faire des bananas-shots le coup le plus spectaculaire du tennis.
Fed, c'est le fait qu'il ait dépassé Sampras dans un laps de temps inespéré par le hype médiatique de la culture pop, en plus de présenter un académisme digne de Sugar.
La culture pop, c'est une culture médiatique n'en déplaise à la définition dans le dico, ils y connaissent quoi au tennis hein ceux qui écrivent le dico comme bhl ?
Quant à Djoko, il arrive après le narratif officiel Fed vs Nad, soit respectivement l'affiche Sugar vs Hagler des courts, vendue par les médias.
Il faut le comprendre, d'un point de vue marketing, il ne peut que se construire contre cette affiche, en étant le truand face au bon vs la brute.
C'est d'autant plus légitime que les médias, eux-mêmes, ont installé la métrique des records dans le post Borg, d'abord avec Sampras pour lequel ils pensaient qu'il ne serait pas battu avant 50 ans, puis avec Fed, en écrivant qu'il ne serait pas battu avant un siècle.
Tous les fans de tennis savent que Federer est un meilleur joueur de tennis que Nadal et Djokovic, mais ces derniers sont trés forts et fascinent les fans par leur coté serial-winner. Agassi est un meilleur joueur que Sampras mais ce dernier était plus fort. Connors est un meilleur joueur que Borg, parcequ'il est meilleur en fond-de-court, Jimbo dictait le jeu, donnait la cadence, Borg subissait mais finissait par gagner par ses armes, et donc il était meilleur que Jimmy qui était meilleur que lui. C'est logique, seul un ignare qui a déjà joué au tennis sans connaître le tennis, peut ignorer tout ça.
Je le répète, le trio a bénéficié d'un contexte propice à ce qu'ils deviennent des icones, des phares de leur discipline en plus de performer, bien entendu.
Encore une fois, il faut contextualiser l'emergence de Robocop, je l'ai déjà dit, il est arrivé après le hype Fed vs Nad et l'a progressivement cassé en remettant en cause cette hégémonie scénarisée.
Les médias nous ont vendu un entrisme Fedal très porteur mais ils n'avaient pas anticipié qu'un troisième larron pouvait faire mieux.
Il a été victime du curseur médiatique qui, à l'époque, considérait que les masters voire Delray Beach, étaient plus importants que le GC australien !
Comme pour Borg, ils ont été des repères médiatiques pour des raisons à la fois similaires et différentes qui ne sont pas pareilles mais semblables. Logique.

 
At 14 septembre, 2021 15:07, Anonymous Anonyme said...

"Qui est le GOAT? À mon avis, il serait injuste et impossible de trancher."

Quel changement de pied sur ces dernières années, tout de même !
Le GOAT médiatique a toujours été Fed, selon des arguments de masse, comprendre de quantification, de statistiques.
Depuis que Djoko est en train de flinguer l'accumulatif, on entend une petite musique comme quoi le nombre ne veut plus rien dire, que c'est l'aura (ou la beauté du tennis pratiqué) qui primerait.

En vérité, tout ce petit monde a bien flippé dimanche soir, a fait dans son froc, comme Laver, d'ailleurs.

D'ou l'hypocrisie générale, "Ah Djoko est redevenu humain, il a chialé !" tout en débouchant une bouteille de champagne à la gloire de Medvedev, nouvel héros du bal des faux derches.

Il n'y a pas de GOAT, c'est une construction intellectuelle pour gogos à qui l'on demande d'alimenter le putaclic.

Djoko est le meilleur de sa génération, l'incontestable plus grand numéro 1 mondial en activité, mais c'est tout.

 
At 14 septembre, 2021 15:14, Anonymous Anonyme said...

Renouvellement, subst. masc.
Action de renouveler; résultat de cette action.
a) Remplacement de choses par d'autres de même espèce. Renouvellement des provisions, du stock.
b) Fait de remplacer, de succéder à des personnes.

N'en déplaise à la définition de Renouvellement, les académiciens ils y connaissent quoi au tennis hein ? Et pour expliquer aux ignares mous du bulbe qui jouent au tennis sans vraiment connaître ou maîtriser leur sport, moi je le connais bien mieux qu'eux ces ignares grâce aux commentaires de Nelson Montfort: le renouvellement c'est qd des joueurs plus jeunes sont dans le tableau final d'un tournoi du GC. Ils renouvellent ! Et à 360 en plus, un tour entier et hop nous revoilà à la case départ. C'est un vent très puissant qui souffle sur la planète tennis, c'est pas encore les 4oème rugissants, mais ç asouffle fort qd même c'est les trentièmes renouvelants !!! Ça soufle dans le sens contraire à 360, pirouette banana-shot.

 
At 14 septembre, 2021 17:37, Anonymous Anonyme said...

"Succéder."

C'est magnifique, la succession.
la trans...mission.
De par leur absence, Fedal ont facilité la trans.
C'était leur mission de fin de carrière.
Et Djoko en a été le catalyseur, malgré lui.

Ca sent le reload de la matrice.

 
At 14 septembre, 2021 18:05, Anonymous Anonyme said...

« a tel point que medevedev, avec son service, il l'a pulvérisé en puissance, même sur le premier coup de raquette (service + 1). quel avantage, en effet ! sur un uso ralenti à tel point que l'australie est plus rapide ! opelka qui perce, karlovic qui jouait encore à plus de 40 balais avec le quintal sous la ceinture, des joueurs de basket qui jouent au tennis, berretini qui fait finale à wimby avec zero retour...je dream »
Ben justement. Moi je parle des années 2010+. Qu'est-ce-que ce serait si la surface était aussi rapide que les années pré2010 ?
Après il faut du temps que les joueurs s'adaptent et que le jeu plus avantagé sur une surface produise ses effets. Je dirais qu'il faut au moins 10ans. Qd ils ont commencé à ralentir les surfaces, il n'y pas eu tout de suite de changements majeurs dans le jeu, cela s'est fait petit à petit, mais c'était visible et cela a finit par se voir.
Opelka paume contre Harris en 1/8F, percée si tu veux, mais pas pour moi, il y aurait eu percée si Opelka était arrivé en 1/4F, ou avait tapé du Djoko ou du Medvedev sous une pluie d'aces, comme jadis Phlippoussis à l'AO contre Sampras (https://www.youtube.com/watch?v=j7W7C9NVPeU) ou Kevin Curren en 85 (https://www.youtube.com/watch?v=0MYYUbTuTYs).
Et sérieusement Karlovic ? Il n'a même pas passé le 1er tour. Et regarde comme il joue : https://www.youtube.com/watch?v=4hdSL7N4qo4
Il ne fait pas de service-volé per-se, il sert et s'arrête juste avant le carré pour soi jouer une volée soi frapper un coup d'attaque facile derrière. Tactique qui est d'ailleurs loin d'être inintéressante et devrait être explorée sur certains points par des Zverev par exemple.
Et pour finir Berettini, zero retour, ok peut-être, mais justement, s'il arrive en finale alors que son retour est suspect, c'est que justement ne jouant pas contre des cadors du jeu d'attaque, il n'en a pas eu besoin pour gagner et n'a jms été mis en difficulté, il lui suffisait juste de remettre la balle dans le court, et de dominer du fond.

 
At 14 septembre, 2021 21:35, Anonymous Anonyme said...

D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C

 
At 15 septembre, 2021 06:44, Anonymous Anonyme said...

Troller , verbe
"troller" signifie vagabonder, chercher du gibier.
Mais son sens le plus courant signifie polluer les forums de messages provocateurs.
Exemple :
D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C

 
At 15 septembre, 2021 10:10, Blogger Tartine said...

Pression de l'événement à enjeu historique, contraintes sanitaires dantesques sur le circuit depuis 18 mois, dispersion et premiers doutes à Tokyo ... c'en était trop pour un seul homme. Djoko est arrivé à cette finale vidé. Psychologiquement, physiquement. La manière inhabituelle dont il avait lâché quelques sets dans les tours précédents pouvait d'ailleurs laisser entrevoir les premières failles dans l'édifice en acier trempé que le Serbe s'est construit au fil des années.
Non! Djoko n'est pas inoxydable. Et Nole a craqué! Au dernier changement de côté, la digue a cédé. Ce n'était ni des larmes de crocodile (à noter que les deux premiers mondiaux sont marqués Lacoste), ni l'expression d'un besoin de reconnaissance, ni même de la frustration, de la vanité ou juste la joie d'être enfin soutenu par NY ... C'était peut être tout à la fois et rien de cela. C'était juste les nerfs qui lâchent! Comme quand ton corps, ton esprit, tout ... te disent "trop, c'est trop... il faut tout lâcher".
Alors il a lâché ses coups, dans ces 2 derniers jeux, oui ... on le sentait presque libéré ... comme si, une fois de plus, il allait retourner le match. Mais en face, il y avait un autre iron-man. Et quel plaisir de voir enfin de nouvelles têtes brandir un trophée du GC!
So long Nole ... nul doute que tu joueras encore les premiers rôles dans les 2 années à venir. A moins que ... sauf si ... car quand un barrage lâche, il faut parfois plusieurs mois pour le reconstruire.

 
At 15 septembre, 2021 14:58, Anonymous Anonyme said...

Ouais, assez étonnant de constater que son bilan en finale de l’US Open (3/9) est proportionnellement égal à son bilan en finale de RG (2/6). On n’insiste assez peu d’ailleurs sur le fait que c’est sa 6eme finale paumée à l’US Open, c’est quand même non négligeable.

 
At 15 septembre, 2021 14:59, Anonymous Anonyme said...

Aussi intéressant de constater qu’il en est donc actuellement à 20/31 en finale de GC, tout comme Roger…

 
At 15 septembre, 2021 17:29, Blogger SuperDjoko said...

@Anonyme 15.09 14:59 Ca les rapproche :0)

 
At 15 septembre, 2021 18:16, Anonymous Anonyme said...

"projeter"

Psychanalyse
13. Mécanisme de défense qui consiste à attribuer à autrui un sentiment éprouvé par soi-même mais que l'on refuse.

Ca sent encore le reload !

 
At 15 septembre, 2021 18:19, Anonymous Anonyme said...

J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C D J O K O V I C

 
At 15 septembre, 2021 22:30, Anonymous Anonyme said...

"Ouais, assez étonnant de constater que son bilan en finale de l’US Open (3/9) est proportionnellement égal à son bilan en finale de RG (2/6). On n’insiste assez peu d’ailleurs sur le fait que c’est sa 6eme finale paumée à l’US Open, c’est quand même non négligeable."

C'est vrai que le bilan de Djokovic à l'US Open est moche malgré son 12/12 en 1/4F
il est régulier avec 12 demis-finales mais seulement 3 titres en 9 finales
Mais il se rattrape à l'OA-Wimbly 15 finales remportés sur 16
il a le record open des finales disputées à l'uso (9) devant Lendl et Sampras (8)

Djokovic 20 titres en GC en 31 finales comme Federer
Nadal 20 titres en 28 finales
Monstrueux big3 littéralement

 
At 16 septembre, 2021 09:18, Anonymous Anonyme said...

3 titres "seulement" à l'USO.
Ca pose question.
l'USO est considéré comme le GC le plus difficile par nombre de joueurs, climat, surface abrasive, fin de saison.
Mais ce n'est pas un argument, Nad, celui qui terminait ses USO series sur les rotules pendant tout sa jeunesse et à son pic, a fini par en rafler 4.
Djoko, sur le combo AUS+USO, c'est 9+3 contre 1+4 à Nad, ce qui signifie que si Djoko est un bien meilleur hardcourter que Nad, en détails et en relatif, Nad sous performe en AUS et surperforme sur l'USO, et réciproquement, en miroir inversé, pour Djoko.
Preuve qu'on ne peut pas poser qu'en GC, il n'y a que 3 surfaces différentes.
Typologiquement, oui, mais en réalité, les conditions de jeu aux antipodes n'ont pas grand chose à voir avec celles de NY.
Et dans les conditions de jeu, le facteur "vitesse et comportement après le rebond" abusément réduit à "court rapide ou lent", n'est qu'un paramètre parmi d'autres dans le processus global "conditions de jeu".
https://www.welovetennis.fr/us-open/schwartzman-les-courts-sont-trop-rapides-la-balle-rebondit-trop-vite-et-en-plus-il-fait-tres-chaud
Si Diego a raison, les conditions de 2021 n'avaient donc rien à voir avec celles de 2020.
Ce qui pourrait expliquer les problèmes de Djoko, pertes de premiers sets et déroute en finale face à un gros frappeur, surtout au service.
Déjà contre Zverev, ce fut très difficile.

 
At 16 septembre, 2021 11:34, Anonymous Anonyme said...

""l'USO est considéré comme le GC le plus difficile par nombre de joueurs, climat, surface abrasive, fin de saison.
Mais ce n'est pas un argument, Nad, celui qui terminait ses USO series sur les rotules pendant tout sa jeunesse et à son pic, a fini par en rafler 4.
Djoko, sur le combo AUS+USO, c'est 9+3 contre 1+4 à Nad, ce qui signifie que si Djoko est un bien meilleur hardcourter que Nad, en détails et en relatif, Nad sous performe en AUS et surperforme sur l'USO, et réciproquement, en miroir inversé, pour Djoko.""

les effets de balle lift/slice prennent à l'uso, c'est visuel
mais la surface de l'oa du masters de londres, non. Ce sont des surfaces vraiment lentes où Djokovic est indébordable, il remise contre beaucoup plus facilement qu'à Flushing, les échanges sont plus long, il retourne mieux et plus facilement
9 titres en 9 finales à l'OA
3 titres en 9 finales à l'USO
Si on compare les Federer-Djokovic, Roger est à son aise sur dur rapide
mais à l'OA depuis 2008, Djokovic n'a perdu qu'un set en 4 matches en demis

On pensait à tort que le dur lent de l'oa conviendrait mieux à Nadal que le dur rapide. Au final, c'est tout l'inverse. Nadal a un bon bilan à Flushing avec 4 titres en 5 finales, mais son bilan à Melbourne est trés moche avec 1 titres en 5 finales

Au final, Federer aura clairement performé à l'oa avec 6 titres en 7 finales, même s'il rend 7 défaites à Djokovic-Nadal en 9 matches. Le rebond ace puis le plexicushion n'étant pas favorable à son profil d'attaquant, il a aligné une série de demis-finale consécutives pendant 10 ans (2004-2014) puis 2016-2018

L'été et ses gros tournois ont rendu leur verdict : La nextgen est monté en puissance avec Zverev médaille d'or olympique et Medvedev qui a brisé le rêve de Djokovic du grand chelem calendaire. D'où question : Djokovic a-t-il perdu sa suprématie sur dur ?

La nextgen monte en puissance

 
At 16 septembre, 2021 11:37, Anonymous Anonyme said...

La nextgen monte en puissance, à suivre...

 
At 16 septembre, 2021 11:58, Anonymous Anonyme said...

"Les effets de balle lift/slice prennent à l'uso, c'est visuel"

Admettons le visuel.

Donc l'après rebond est ralenti, pour un transfert de vitesse dans les rotations, lift ou slice.
Ok ? On y va ?
Donc l'USO convient à Nad, comme il a convenu à Thiem qui, comme par hasard, y a remporté son premier GC, bloqué qu'il était par Nad à RG.
En fait, ce n'est pas un hasard.

De plus, il suffit de reprendre les indices (vitesses post rebonds), l'OA a toujours été plus abrasif que l'USO, depuis que Melbourne se joue post plexi.
C'est seulement sur les dernières années que l'USO a opté pour une abrasivité plus proche de celle de Melbourne.
Sur ce seul paramètre, l'OA aurait dû mieux convenir à Nad, ce n'était pas une erreur de jugement, mais Nad est un joueur qui a toujours formalisé qu'il préférait des conditions de jeu rapides pour peu que la balle prenne les effets.
Or le gros problème de Melbourne sur les dernières années, c'est que la balle est relativement "morte".
Pas à l'USO, donc et sur le visuel.
Ce qui explique, en tout ou partie, les tropismes de Djoko et Nad sur les deux tournois.

 
At 16 septembre, 2021 14:44, Anonymous Anonyme said...

""C'est seulement sur les dernières années que l'USO a opté pour une abrasivité plus proche de celle de Melbourne.""

??????????????
pas d'accord doc
je ne trouve aucun rapprochement ces derniéres années : l'oa est vraiment lent, la surface ne prend aucun effet lift/slice contrairement à celle de l'uso qui est resté rapide (impression visuelle)

Sinon tu crois quoi à la question : Djokovic a-t-il perdu sa suprématie sur dur ?

Si Djoko ne gagne ni l'oa ni le prochain masters final, pas sûr qu'il puisse détenir le record de GC. Il lui restera Wimbledon où il a de la marge comme il restera Roland à Nadal. A la condition que Nadal guérisse et que le serbe ne se blesse pas évidement.

 
At 16 septembre, 2021 15:40, Anonymous Anonyme said...

Le problème, c'est qu'à partir du visuel, on ne peut pas vraiment avoir des certitudes.
Je maintiens que l'OA a toujours eu la réputation d'être plus lent (plus abrasif) que l'USO, mais que ce dernier a bel et bien comblé son retard, (Diego ne semble pas d'accord pour 2021, certes).
Reste la balle, elle prend plus les effet sur NY qu'à Melbourne.

Fed : Ultra à l'aise sur du fusant avec des balles ne prenant pas les effets.
A l'aise sur du fusant avec des balles prenant les effets.
Moyen sur de l'abrasif avec des balles ne prenant pas les effets.
En difficulté sur de l'abrasif avec des balles prenant les effets.
Djoko : Ultra à l'aise sur de l'abrasif avec des balles ne prenant pas les effets.
A l'aise sur du fusant avec des balles prenant les effets.
Moyen sur de l'abrasif avec des balles ne prenant pas les effets.
En difficulté sur de l'abrasif avec des balles prenant les effets.
Nad : Ultra à l'aise sur de l'abrasif avec des balles prenant les effets.
A l'aise sur du fusant avec des balles prenant les effets.
Moyen sur de l'abrasif avec des balles ne prenant pas les effets.
En difficulté sur du fusant avec des balles ne prenant pas les effets.

Après, faut nuancer, en difficulté chez eux, ca reste plus efficace que la plupart.
Disons qu'ils sont plus prenables en relatif.

Pour Djoko, faut encore attendre, il sort d'un petit chelem en calendaire, quand même, mais c'est certain, Djoko a un sérieux rival sur hard.
Effectivement, Melbourne sera un juge de paix, confirmant la boite de Pandore ouverte sur l'USO ou pas.

 
At 16 septembre, 2021 16:59, Anonymous Anonyme said...

« Nad sous performe en AUS et surperforme sur l'USO, et réciproquement, en miroir inversé, pour Djoko »
« On pensait à tort que le dur lent de l'oa conviendrait mieux à Nadal que le dur rapide. Au final, c'est tout l'inverse. Nadal a un bon bilan à Flushing avec 4 titres en 5 finales, mais son bilan à Melbourne est trés moche avec 1 titres en 5 finales »
Analyse intéressante mais il ne faut pas se focaliser slt sur les chiffres, pour comparer Nadal à l'AO et Nadal à l'USO il faut regarder plus en détails : Nadal perd 2 fois contre djoko en 5sets très accrochés, il perd aussi contre Fed en 5 sets, et il y a ce match contre Stan où il était blessé.
De même on peut regarder son parcourt relativement facile où il gagne l'USO en 2017 et 2019, de même que son match de 2013 où il bat djoko qui avait craqué psychologiquement.
Maintenant qd on met tout ça ensemble, on arrive à la conclusion que la différence de niveau de Rafa entre l'USO et l'AO n'est pas si gde que ça.
De même la domination outrageuse de djoko à l'AO n'a rien à voir avec celle de rafa à RG, car qd l'un n'a jms été emmené aux 5sets en finale de RG, l'autre en a disputé pas mal qui auraient pu aller dans l'autre sens. Sans oublier les finales perdues par djoko à l'USO : par exemple il perd contre Murray en 5 sets après être passé à côté dans les 2 premiers, qd il ne donne quasi rien à Murray à Melbourne en 2 finales.
Quelle est la différence entre les 2 ? Peut-on dire que c'est uniquement la supériorité sur une surface plutôt que l'autre ? Non je dirais qu'il y a les intangibles, et toujours le facteur psychologique : Djoko perd sa ère finale à l'USO en 2007, il gagne sa première à l'AO en 2008, et donc par la suite, cela joue sur sa confiance et son mental, et donc se sent plus à l'aise à Melbourne qu'à NY.
C'est tout.
Donc pour conclure : Nadal meilleurs à NY qu'en Australie ? Non je dirais que c'est kif-kif.
Djoko meilleur à l'AO qu'à l'USO, oui là je ne vais pas contredire, mais la différence n'est pas si énorme que les chiffres semblent indiquer...

 
At 16 septembre, 2021 17:28, Anonymous Anonyme said...

Entièrement d'accord, c'est pour cela qu'il faut raisonner au global, en tropismes et non en détails, car les tableaux sont des variables aléatoires, les joueurs ne rencontrent pas une opposition fixe suivant les tournois et qu'il n'y a rien de plus faux que de faire des comparaisons trans-tournois pour en extrapoler une loi d'airain.
Le TAS est à la fois une variable aléatoire et possède une influence sur le processus du résultat final.
De même que les surface qui évoluent dans le temps, on l'a vu avec l'OA et l'USO, mais que dire de Wimby dans le post 2000 ? Même Roland a fait fluctuer, à la marge, la qualité de sa terre, avec des conséquences sur le processus des conditions de jeu.
Ce qui veut dire que les comparaisons dans le temps ne riment à rien.
En réalité et je l'ai montré plus haut, les 3 joueurs ont des tropismes différents suivant la qualité de la balle et de l'abrasivité des courts.
On peut dégager de manière assez certaine les conditions pour lesquelles ils sont les plus mauvais et celles pour lesquelles ils sont plus à l'aise, soit les extrêmes, le ventre mou peut se discuter, certes, mais à la marge dans l'explication globale du pourquoi du comment le différentiel de forme de leur palmarès s'exprime dans le 20-20-20.

En définitive, Nad 1 13 2 4, Djoko 9 2 6 3, Fed 6 1 8 5, ce n'est pas un hasard dans la physionomie de leur palmarès respectif.

 
At 16 septembre, 2021 17:35, Anonymous Anonyme said...

"Nadal meilleurs à NY qu'en Australie ? Non je dirais que c'est kif-kif."

4 fois meilleur numériquement.
Djoko, lui, est 9 fois meilleur en Australie que Nad.
Et Nad est marginalement meilleur que Djoko sur l'USO.

Tout ceci s'explique par les tropismes de chacun sur le combo balle/abrasivité.

 
At 17 septembre, 2021 03:49, Anonymous Bruno de Seynod said...

Honneurs et Gloire à Medvedev, pour Services Rendus à la Nation Tennis.

 
At 17 septembre, 2021 03:55, Anonymous Bruno de Seynod said...

Larmes de crocodile, une idée du sponsor qui a assez bien marché à destination des gogos crédules, et qui lui a presque permis de déstabiliser Medvedev en l’empêchant de servir dans un bordel monstre

 
At 17 septembre, 2021 07:53, Anonymous Anonyme said...

@Bruno de Seynode, c'est la thèse également de certains psy : https://www.welovetennis.fr/us-open/isabelle-inchauspe-psychologue-que-djokovic-pleure-ca-me-parait-logique-mais-la-pour-faire-basculer-le-public-et-faire-un-grand-discours-je-ny-crois-pas-une-seconde

Je ne sais pas ce qu'en a pensé la psy de Medvedev, Francisca Dauzet, psychanalyste.
Ce serait intéressant d'avoir son avis, puisqu'elle était au bord du court.

La tête de Djoko pour la remise des trophées : https://www.bluewin.ch/fr/sport/tennis/ce-n-est-que-partie-remise-880409.html

Perso, je pense que ce n'était pas stratégique.

 
At 17 septembre, 2021 16:48, Anonymous Anonyme said...

« 4 fois meilleur numériquement. »
Ce n'est pas 4 fois meilleur tennistiquement. Les chiffres et les stats ne veulent rien dire par rapport à l'aspect purement technique et humain.

« Djoko, lui, est 9 fois meilleur en Australie que Nad. »
Pas tennistiquement non.

C'est ce qui a été expliqué plus haut par Anonyme.

« Tout ceci s'explique par les tropismes de chacun sur le combo balle/abrasivité. »
tropisme
nom masculin
(grec tropos, direction)
1. Orientation de croissance présentée par les organes végétaux en réponse à diverses stimulations unilatérales, physiques (lumière, pesanteur) ou chimiques (humidité, présence de certains ions, etc.).
2. Réaction d'orientation avec déplacement provoquée et dirigée par un stimulus externe de nature physique ou chimique.
Synonyme : taxie
3. Figuré. Force obscure qui pousse un groupe, un phénomène, à prendre une certaine orientation.

Cette phrase ne veut rien dire.

 
At 17 septembre, 2021 16:50, Anonymous Anonyme said...

« Et Nad est marginalement meilleur que Djoko sur l'USO »
Non tennistiquement, Djoko est meilleur sur dur.

 
At 20 septembre, 2021 09:59, Anonymous Anonyme said...

Djoko est meilleur sur dur puiqu'il a remporté 12 GC sur cette typologie contre seulement 5 à Nad.
Alors on peut poser que Djoko a eu des TAS aux petits oignons à contrario de Nad, que ce dernier n'a pas eu de chances avec ses blessures, qu'il a manqué plus de GC que Djoko, le fait est que Djoko est du niveau de Fed en GC sur dur.

Et ca s'explique parfaitement.
Le bémol, il est que cette supériorité s'explique grandement par l'OA et ses caractéristiques propres, dans une interaction propice d'avec les caractéristiques propres du jeu de Djoko par rapport à celui de Nad.
En revanche, la règle est quelque peu mise en défaut sur l'USO, pour les raisons explicitées plus haut.

Tropisme, c'est de l'odre de l'instinct, du réflexe, d'une réaction à un stimulus extérieur, c'est la tendance d'un organisme ou d'un processus quant à optimiser son vitalisme ou son efficacité en s'adaptant aux conditions extérieures.

Le tendanciel est consubstantiel au tropisme.

Copie à revoir, cher ami borné.

Borné : Synonymes = arriéré, étroit, bête, niais, obtus, simplet.
Tu as le choix pour caractériser ton tropisme.

 
At 23 septembre, 2021 11:30, Anonymous Anonyme said...

« Djoko est meilleur sur dur puiqu'il a remporté 12 GC sur cette typologie contre seulement 5 à Nad. »
Typologie
nom féminin
1. Système de classification des individus en types physiques et/ou psychologiques où, le plus souvent, des correspondances sont établies entre des types physiques et des types psychologiques, les premiers étant supposés prédéterminer les seconds.
2. Classification des langues qui s'appuie sur la comparaison de leurs caractéristiques internes que l'analyse synchronique permet de dégager. (Elle s'oppose à la classification génétique [familles de langues] ou à des classifications qui font appel à des critères extralinguistiques, comme la proximité géographique [langues amérindiennes, par exemple] ou le degré d'évolution des sociétés.)
3. Système de classification d'un ensemble de données empiriques concernant un phénomène social en types distincts.

Là encore ta phrase ne veut rien dire.
Tout cela pour employer un mot ronflant, au lieu de dire surface. Ce besoin de se sentir supérieur derrière un écran, pour compenser le fait que dans la vraie vie on est un tocard fragile galbé comme un coton-tige, comparaison forte à propos avec ton idole.

« Alors on peut poser que Djoko a eu des TAS aux petits oignons à contrario de Nadal »
Abbréviation dont tu ne donnes pas la définition (et je comprend pourquoi à force de t'en prendre plein la tête). Tout ça pour ne pas dire conditions de jeu, ou autres.

« Le bémol, il est que cette supériorité s'explique grandement par l'OA et ses caractéristiques propres, dans une interaction propice d'avec les caractéristiques propres du jeu de Djoko par rapport à celui de Nad. »
Là encore cette phrase ne veut strictement rien dire. Le grand remplacement commence d'abord par la langue et la culture avant de passer par l'immigration. Conditions préalables et nécessaires.

« En revanche, la règle est quelque peu mise en défaut sur l'USO, pour les raisons explicitées plus haut. »
Les raisons non-expliquées plus haut puisque tout ce que tu dis ne veut rien dire.

« Tropisme, c'est de l'odre de l'instinct, du réflexe, d'une réaction à un stimulus extérieur, c'est la tendance d'un organisme ou d'un processus quant à optimiser son vitalisme ou son efficacité en s'adaptant aux conditions extérieures. »
Non ça c'est ta définition que tu as inventé pour ne pas passer pour le con que tu es.
Revoici la définition :
tropisme
nom masculin
(grec tropos, direction)
1. Orientation de croissance présentée par les organes végétaux en réponse à diverses stimulations unilatérales, physiques (lumière, pesanteur) ou chimiques (humidité, présence de certains ions, etc.).
2. Réaction d'orientation avec déplacement provoquée et dirigée par un stimulus externe de nature physique ou chimique.
Synonyme : taxie
3. Figuré. Force obscure qui pousse un groupe, un phénomène, à prendre une certaine orientation.
Ta phrase (« Tout ceci s'explique par les tropismes de chacun sur le combo balle/abrasivité ») ne veut tjs rien dire

« Le tendanciel est consubstantiel au tropisme. »
Collector. Non pas 1, 2 mais 3 mots mis bout à bout, avec au moins un dont on ne comprend pas le sens, pour donner une phrase encore plus vide.

Cadeau pour toi : https://www.youtube.com/watch?v=f2bsGWWZ45E

« Copie à revoir, cher ami borné.
Borné : Synonymes = arriéré, étroit, bête, niais, obtus, simplet.
Tu as le choix pour caractériser ton tropisme. »

« Tu es en pleine projection. Tu es le roi de l'inversion accusatoire, remarque, c'est une technique comme une autre, sauf qu'elle ne convainc que les baltringues.
De la réthorique de bac à sable, tu es nul et je te l'ai démontré. Tu es un crétin qui s'ignore. Affirmer sans démonter ce que tu avances, n'a aucune valeur, grosse tanche.
Tu confonds tout, décidément ! Tout ce que tu racontes est faux, mais tu ne le sais pas.
Il ne suffit pas de dire, il faut démontrer. Ton psittacisme ne te sauvra pas du naufrage, tu es coincé, ta cage est faite. »

 
At 11 octobre, 2021 21:34, Blogger labuan said...

« Il est probablement l’un des joueurs les plus influents de l’histoire. Nous savons tous que Roger est le meilleur sur et en dehors du court, la façon dont il a influencé le jeu, la façon dont il a agi, la façon dont il a répondu et traité avec les médias, la façon dont il vous a appris à vous comporter dans n’importe quelle situation. J’essaie d’apprendre de lui et de l’imiter. C’est un type formidable, j’ai eu l’occasion de lui parler plusieurs fois et il a toujours été un soutien pour moi. Honnêtement, je n’ai pas assez de mots pour définir Roger, je pense que personne ne peut dire du mal de lui. Il est l’un des meilleurs athlètes, joueurs et personnes que j’ai jamais rencontrés », a déclaré une Cori Gauff totalement sous le charme du Suisse.

Quelle lucidité; j'adore!

 
At 18 novembre, 2021 11:43, Anonymous Anonyme said...

A l'Anonyme du 23 septembre, 2021 11:30, tu ne pouvais pas mieux illustrer la définition de "borné".

Rappel. Borné : Synonymes = arriéré, étroit, bête, niais, obtus, simplet.

C'est fascinant, c'est de l'ordre du psychiatrique, le projecteur qui projette ses propres projections sur son contradicteur qui lui a explosé la tronche depuis belle lurette...

...Mais un projecteur incapable d'éclairer, donc impuissant.

Un impuissant, tout simplement.

Sans rancune hein ?

nb : au fait, Turin plus rapide que Bercy (selon les joueurs) ou des balles plus vives ?
Attention, il y a un piège.
Un indice : Même Alcaraz a sorti des premières à 214 sur le masters Nextgen à Milan...

 
At 18 novembre, 2021 13:17, Anonymous Anonyme said...

"What Novak Djokovic has done over the past 10 years is a clear sign that he is the greatest of all time" - Pete Sampras

https://www.sportskeeda.com/tennis/news-what-novak-djokovic-done-past-10-years-clear-sign-greatest-time-pete-sampras

Il serait effectivement temps que le petit monde du Tennis (et au delà) reconnaisse la grandeur du Serbinator et non pas polémiquer de manière épidermique sur la personnalité réelle ou supposée du n°1 mondial.

On l'aime ou pas, c'est un débat annexe, il semblerait que des promoteurs zélés de Fedal ne l'aiment point, pour des raisons probablement extra sportives, mais il n'est pas gravé dans le marbre qu'à l'Ouest, il faille le détester coûte que coûte, la preuve par Pistol Pete qui sauve quelque peu l'honneur du soleil couchant, si je puis dire.

 
At 18 novembre, 2021 19:06, Anonymous Anonyme said...

« A l'Anonyme du 23 septembre, 2021 11:30, tu ne pouvais pas mieux illustrer la définition de "borné". »
Répondit-il le 18 novembre, 2021 @ 11:43
C'est ce qui s'appelle être borné effectivement. Hahaha : non content de te prendre les pieds dans le tapis à utiliser des mots que tu ne comprends pas afin de te faire moins con que tu n'es, tu trouves le moyen, qd tu veux piteusement rabaisser tes adversaires, d'employer des termes qui te correspondent largement mieux voir même parfaitement ! C'est un métier.

« Rappel. Borné : Synonymes = arriéré, étroit, bête, niais, obtus, simplet. »
Oui oui on sait que tu es borné, tu le prouves à chq post.
« C'est fascinant, c'est de l'ordre du psychiatrique, le projecteur qui projette ses propres projections sur son contradicteur qui lui a explosé la tronche depuis belle lurette... »

...Mais un projecteur incapable d'éclairer, donc impuissant.
Un impuissant, tout simplement.
Sans rancune hein ? »
----------------
« Et comme je te l'ai déjà dit, ce n'est pas parce-que tu es un vieux garçon minable totalement impuissant qui vit seul sans gonzesse dans la cave de tes parents, et que tu te paluches avec une pince à épiler qu'il faut calquer ta frustration sexuelle sur les autres ! »
Je comprends que tu as été marqué par le fait que j'ai décelé ton impuissance, et donc tu replaces le mot, totalement prévisible venant d'un tocard de ton accabit.
« Non content de te prendre les pieds dans le tapis à utiliser des mots que tu ne comprends pas afin de te faire moins con que tu n'es, tu trouves le moyen, qd tu veux piteusement rabaisser tes adversaires, d'employer des termes qui te correspondent largement mieux voir même parfaitement ! »

abruti , adjectif
Sens 1 Hébété, ahuri.
Synonyme : étourdi, ahuri
Sens 2 Dénué d'intelligence.
Synonyme : imbécile, idiot, crétin, stupide.
Tu es bien un abruti !

Et qd au serbinator, la seule grandeur que je lui reconnaisse c'est celle de limer, limer, limer très fort derrière sa ligne de fond, là dessus, oui pas de pb, il est le goat. Sampras qui avait bcp plus de classe, fait preuve de politesse, et dira la même chose qd Roger se retirera (c pour bientôt). Et si on en est rendu à faire les fonds de tiroir des hommages en tout genre pour essayer de démontrer que son idole est le meilleur de l'histoire, c'est bien la preuve que les chiffres ça ne suffit pas.
Un truc qui me plait chez le serbe, bien plus que ses 2 concurrents dans la course, preuve que je ne suis ni haineux ni obsessionnel :
1- il est serbe (on a une dette envers se pays)
2- il ne se fait pas piquer pour servir de cobaye, ce qui prouve qu'il est largement moins con que les abrutis d'un certain pays qui aiment donner des leçons,
Pour ça vive djoko, vives les serbes !

 
At 18 novembre, 2021 19:15, Anonymous Anonyme said...

nb : comme je savais que tu allais remettre sur la table le fameux débat sur la vitesse du jeu lié aux surfaces où tu t'es tant ridiculisé, ce que tu ne digères tjs pas, je mets ici un lien qui explique très clairement comment une balle de service peut perdre plus de 50% de sa vélocité qd elle arrive dans la raquette de l'adversaire, d'où l'importance des surfaces qui jouent un rôle prépondérant dans le ralentissement du jeu.
https://www.youtube.com/watch?v=9nToTeSXNA4
Sans rancune hein blaireau ?

 

Enregistrer un commentaire

<< Home