28.8.16

10 ans !!!!!!!!!! (1/2)

Putain, 10 ans les amis !!! Oui, cela fait exactement 10 ans, soit depuis le 28 août 2006, que j'écris mes conneries, enflammades, délires et théories foireuses sur ce blog. Que j'insulte le tennis féminin, Djokobite, Popeye, Boris Becker ou le public français... Que j'encense Rodgeur, Stan, Timea, Belinda ou la magie de la Coupe Davis. 

2006 – 2016 donc, une décennie qui correspond – grosso modo – à l'âge d'or du tennis helvétique et à l'âge d'or du tennis tout court. Dix années durant lesquelles le tennis suisse aura conquis 11 titres du Grand Chelem (9 pour Rodgeur, 2 pour Stan), 3 Masters, une médaille d'or olympique et une Coupe Davis. Dix années durant lesquelles, il faut bien l'admettre, Rafael Nadal et Novak Djokovic (12 Majeurs chacun) ont pris le dessus sur le Maître et lui auront fait subir pas moins de 8 défaites (!) en finale de Grand Chelem, la neuvième étant l'
«oeuvre» de Juan Martin Del Potro. Un Roger Federer qui aura donc gagné ou perdu (c'est selon) une finale de Grand Chelem sur deux durant cette décennie, dont certaines ô combien traumatisantes...

Dix années durant lesquelles seuls quatre joueurs (Murray, Del Potro, Wawrinka et Cilic) auront réussi à briser la domination du trio Federer – Nadal – Djokovic. Trois monstres qu'on peut considérer comme les plus grands joueurs de l'ère moderne (avec Pete Sampras) et qui auront hissé le niveau de notre sport préféré à des hauteurs stratosphériques. 


Dix années durant lesquelles j'ai pondu 385 posts pour 9853 commentaires (merci à toi !), où j'ai tenté de partager au mieux ma passion pour ce sport qui a fait de moi un champion olympique et un homme heureux. Bref, 10 ans de belles et grandes émotions que, derrière ma télé ou dans ma cabine de commentateur, j'ai eu la chance de vivre de près, de très près même. 

Pour marquer l'anniversaire de ce blog, j'ai trouvé sympa de revenir sur les dix plus grands moments que j'ai eu le plaisir de te conter sur ce site. Un classement subjectif où les exploits de nos Rodgeur et Stan nationaux tiennent bien sûr le haut du pavé. Bref, voici la première partie de mon classement avec une petite anecdote à la clé...
 
1. Le triomphe de la Suisse en Coupe Davis
 
L'apothéose, le pied total, la gaule !!! Parce que c'est la plus belle victoire de la Suisse en sport collectif, parce que j'ai toujours trouvé la Coupe Davis magique, parce qu'on avait cloué le bec à nos meilleurs ennemis, lesquels s'étaient montrés particulièrement indigestes avant, pendant et surtout après la rencontre, parce que j'ai toujours préféré les victoires en équipe qu'en solo, parce que les supporters suisses avaient régné en maître durant toute la finale, parce que c'est le dernier grand titre qui manquait au Rodg, parce que Stan le ritait et le voulait tellement ce Saladier d'Argent, parce que la fête qui avait suivi fut absolument dantesque et, aussi, parce que mon blog avait connu des records d'affluence à cette occasion, je donne la première place de ce classement à cet orgasme XXL. 
 
L'anecdote : tu dois le savoir si tu lis ce blog régulièrement, ce sacre coïncide avec la naissance de notre hymne, la Ballade des gens heureux. Depuis ce mythique 23 novembre 2014, cette chanson nous accompagne lors de chaque beuverie entre potes. Accolades et frissons garantis !

2. Le jour où Federer a touché le Graal à Roland Garros
 
Rodgeur à genoux sur la terre battue parisienne, l'hymne suisse qui résonne dans le Philippe Chatrier, les larmes du Maître, la joie d'un public complètement acquis à sa cause... Des images pour l'éternité ! Ce jour-là, la plus grande injustice du tennis venait d'être réparée, le Bâlois ne faisant qu'une bouchée d'un Robin Söderling qu'on ne remerciera jamais assez. Les mauvaises langues diront que c'était un Roland Garros au rabais, je leur répondrai qu'ils aillent bien se faire foutre. Après trois échecs de suite face à Rafael Nadal, le Bâlois gagnait (enfin) le dernier tournoi du Grand Chelem qui manquait à son palmarès et obtenait du même coup le titre de plus grand tennisman de tous les temps. Ni plus ni moins.
 
L'anecdote : certains l'ont peut-être oublié mais pour un point, pour un rien, Rogdeur n'aurait probablement jamais gagné Roland Garros... En huitième de finale, un jour après l'élimination de Nadal, le Bâlois – très tendu à l'idée de pouvoir enfin remporter ce titre – est mené deux sets à zéro par Tommy Haas et, à 4-3 pour l'Allemand dans la troisième manche, doit écarter une balle de break... Le Suisse s'en sort en frappant un coup droit décroisé qui effleure la ligne. Après ce point miraculeux, le numéro 2 mondial déroule et s'offre un quart de finale contre Gaël Monfils.

Ce quart de finale justement, c'est la deuxième anecdote de cette rubrique... Alors qu'il affronte un joueur français, parisien qui plus est, sur le Central d'un Grand Chelem en France, Federer aura TOUT le public avec lui. Une situation complètement exceptionnelle, unique au monde, que seul un Roger Federer peut engendrer. Gaël Monfils n'en croira pas ses yeux, ou plutôt ses oreilles, mais finira par avouer que Rodgeur le méritait.

3. Le sacre de Wawrinka à l'Open d'Australie

 
Le premier jour du reste de ta vie... Le dimanche où Stanislas a été baptisé Stan The Man, où le gamin est devenu un géant, où toute la planète tennis l'a regardé avec d'autres yeux, où l'enfant de Saint-Barthélemy a définitivement changé de statut, se débarrassant enfin de son étiquette de «loser magnifique», bref, le jour où sa carrière a basculé dans une toute autre dimension. Celle des légendes. Une quinzaine de grâce où le Vaudois a mis tout le monde d'accord, à commencer par Djokovic en quart et Nadal en finale, respectivement numéro 2 et 1 mondial. Rien que ça. Le premier set de la finale est d'ailleurs l'un des plus aboutis de sa carrière. Une pure merveille où le taureau des Baléares a pris autant de gifles qu'une racaille en interrogatoire dans un commissariat de la banlieue parisienne. Comme je l'avais écrit en janvier 2014, ce fut plus fort que du viagra !
 
L'anecdote : les auteurs de ce vrai-faux blog avaient promis de se mettre à poil dans la fontaine de la Palud si Stan le faisait... Il l'a fait, ils l'ont fait aussi ! Les fesses à l'air un beau dimanche de janvier en plein milieu de l'après-midi. Le cliché, sans grande surprise, avait fait le buzz.

4. Le deuxième Majeur de Wawrinka à Roland Garros

 
Tellement beau, tellement fou, tellement inattendu, tellement TOUT... Le summum de la carrière du gamin, plus fort encore que sa victoire en Australie mais quand même moins symbolique puisqu'il s'agissait de son deuxième grand sacre. Battre le numéro 1 mondial en finale à Roland Garros, à quelques centaines de kilomètres de sa ville natale, ça restera probablement comme l'Exploit ultime réalisé par le Vaudois durant sa carrière. Sans cette défaite, Novak Djokovic aurait tout simplement signé le Grand Chelem calendaire cette année-là, c'est dire si le «bison» – son surnom durant cette quinzaine de légende – a touché les étoiles en ce dimanche 7 juin 2015. Le monde était Stan. Et la Suisse romande pleurait de joie.    
 
L'anecdote : la plus grosse hystérie de ma vie dans une cabine de commentateur ! Même à zéro pour mille dans le sang, Pascal Droz et ton serviteur avions atteint un état d'euphorie et d'excitation total, dingue, magique. Des moments pour la vie, gravés à tout jamais dans nos têtes et nos coeurs, que seul le sport peut nous offrir.   
 

5. Federer – Nadal en finale de Wimbledon 2008
 
A ma gauche, Roger Federer, numéro 1 mondial et quintuple tenant du titre. A ma droite, Rafael Nadal, numéro 2 mondial et triple vainqueur de Roland Garros. Au milieu, le plus beau court du monde, le Central de Wimbledon. Au dessus, une météo très capricieuse. Autour, un public survolté, en extase. Voilà les ingrédients qui ont fait de cette finale LE match du siècle. Une rencontre interrompue plusieurs fois par la pluie et qui s'est terminée dans la pénombre, ce qui a contribué au mythe de ce duel entre deux champions au sommet de leur art et dont la rivalité aura atteint son paroxysme en ce dimanche 6 juillet 2008. Une ode au tennis, au spectacle et au suspense. Malheureusement pour tous les fans de Rogdeur, le scénario aura été terriblement cruel. Et les regrets resteront éternels...
 
L'anecdote : c'est une histoire tout à fait vraie : un ami neuchâtelois et chirurgien, complètement fan de Rodgeur et complètement traumatisé par cette défaite, ira faire appel à un psychologue à plusieurs reprises durant les jours post-finale...  

Voilà mon pote, la suite arrive dans quelques jours ! D'ici là, si tu veux écrire deux-trois mots dans les commentaires pour me dire ce que tu aimes ou détestes dans mon blog, ben ça me ferait évidemment plaisir !

17 Comments:

At 30 août, 2016 10:46, Anonymous Anonyme said...

Ton blog est plein de mauvaise foi et d'enthousiasme sélectif, j'adore !

Essaie de poster plus souvent, même si les Suisses perfent moins qu'avant.

 
At 30 août, 2016 15:22, Anonymous TENNIS FAN said...

Eh ben, BON ANNIVERSAIRE!

Et merci de tes articles, toujours francs mais justes, plus ou moins réguliers. Légère tendance à se transformer en prose pro-suisse/anti-française par moments, attention aux débordements hein.

Je crois avoir lu tous tes articles depuis le début, peut-être pas tous les commentaires mais presque, et finalement c'est presque devenu ma référence tennistique pour les analyses de matches ou de tournois. Et j'aime aussi le point d'honneur que tu mets à trouver une rédaction correcte, parfois crue mais en bon français, pas comme sur la plupart des autres sites de tennis francophones.

Je n'arrive pas à me souvenir non plus du nombre de fois que j'ai éclaté de rire, mais y'a une phrase qui me revient, c'est quand Tsonga s'était fait battre à l'US Open il y a 5-6 ans par Martin Klizan, tu avais écris quelque-chose comme:
"Tsonga s'est fait sortir par Martin Klizan. Tu ne connais le pas? Moi non plus!!"

Si je repense à d'autres citations qui m'avaient fait franchement marrer, je reviendrai.

Autrement, j'aurais presque mis la victoire de Stan à Roland devant celle en Australie...

Voilà, bon vent, merci encore, et j'espère que l'âge d'or du tennis suisse se poursuivra, et les articles sur ce site aussi.

 
At 30 août, 2016 16:36, Blogger Cousnouf said...

Tu as toujours eu des bons coups d'avance sur ton analyse... quand tu voyais un moment Djoko ne jamais être 1er, puis ensuite dès 2008, tu disais que ça allait chier des braises...

Et au moins on a pu partager les joies et les malheures du tennis Suisse avec toi. Espérons que nous puissions continuer à voir quelques exploits encore tout à fait possibles quoique bien bien rares.

Go Rodg', go Stan, tout peut péter pour vous! :D

 
At 31 août, 2016 01:45, Anonymous Anonyme said...

10 ans déjà!!! 10 ans de plaisir à te suivre en parallèle aux tournois et autres évènements du tennis.

Chauvin oui, et tu l'assumes, nous sommes prévenus :) au moins tu restes fidèle à ta ligne.

Merci pour tous ces délirants articles, pour ta passion, et surtout, surtout, continue comme ça.

 
At 31 août, 2016 10:59, Blogger Gaufrette3000 said...

Super article, comme très souvent, pour ne pas dire toujours. Toutefois, j'ai presque été prise de nostalgie en me disant que, même si (ou quand) Federer gagnera un autre GC et quand Wawrinka continuera à nous faire rêver, le meilleur du tennis suisse est sans doute passé, ou sur le point de l'être. Est-ce qu'on pourra vibrer autant une fois Rodgeur parti? Pas moi en tout cas. Bref, au lieu d'être pessimiste, profitons au max de la suite.

 
At 31 août, 2016 16:54, Anonymous Anonyme said...

Merci Marc pour tous ces articles depuis 10 ans! Je pense aussi les avoir tous lus. Des moments d'anthologie, notamment dans les commentaires, lorsque ça se chambrait sévère avec la crevette à l'aïl. Merci pour les rires et les émotions partagées!

 
At 01 septembre, 2016 10:27, Anonymous Anonyme said...

Joyeux anniversaire jeune Padawan. Au bout de 10 ans la force est surement avec toi, alors je nous souhaite des articles de Jedi de ta part pour les 10 prochaines années.
Comme bien d'autres j'ai lu tous les post et tous les commentaires depuis le début. Souvent je me suis bien marré.
Encore merci pour tous ces bons mots et longue au "vrai faux blog de Marc Rosset

 
At 01 septembre, 2016 11:51, Anonymous Anonyme said...

Joyeux anniv . ce qui est bien dans ce blog...ben en fait tout est bien vu que tu fais comme tu veux et que je viens toujours le lire. Bravo et danke

 
At 03 septembre, 2016 16:03, Anonymous Anonyme said...

Nul doute qu'il te faut continuer à user de ta verve jubilatoire sur ce blog, plus régulièrement pour garder la grinta car tu es très bon je dois dire sur les surnoms des joueurs !!!

On aurait aimé un post sur les JO car la finale entre la tour de Tandil et Angry Murray, notamment dans le 4e set était dantesque : breaks, contre breaks, DelPo qui arrive à se mettre le public brésilien dans sa poche, les deux joueurs qui donnent tout, c'était beau tout simplement et l'argentin nous a fait rêver !
Antoine

 
At 10 septembre, 2016 07:32, Anonymous Anonyme said...

Merci Marc, je suis lecteur depuis (presque) le début...
Ton blog est juste mythique, iconoclaste, je l'idôlatre.

Mon souvenir personnel date de 2008 (je cite) : "Mais oui les Frocards, le Tsonga il va gagner l’Open d’Australie, rentrer en France à la nage, passer par la Colombie et ramener Ingrid Betancourt à la maison !!"

Bien sûr, j'aimerais que tu écrives plus souvent mais c'est déjà tellement bon comme ça que je te pardonne ;-)

Bonne continuation, et au plaisir de te lire !

 
At 10 septembre, 2016 13:11, Blogger Patrick de Montmollin said...

Super ! Allez, maintenant en écrivant plus régulièrement, tu combleras tes lecteurs.

 
At 10 septembre, 2016 13:11, Blogger Patrick de Montmollin said...

Super ! Allez, maintenant en écrivant plus régulièrement, tu combleras tes lecteurs.

 
At 12 septembre, 2016 08:19, Anonymous Anonyme said...

Ton blog est un must après chaque événement tennistique.
Il est comme quant on souligne le titre à la règle mais qu'on a laisser un doigt dépasser.
Merci!

 
At 12 juin, 2017 03:55, Blogger raybanoutlet001 said...

cheap jordan shoes
cheap jordan shoes
ugg outlet
coach factory outlet
bills jerseys
chaussure louboutin
ray ban sunglasses outlet
ralph lauren outlet
jordan shoes
ugg boots

 
At 21 juin, 2017 08:46, Blogger John said...

coach factory outlet
polo ralph lauren outlet
michael kors outlet online
pandora uk
michael kors
fitflop shoes
louboutin outlet
christian louboutin
ray bans
coach outlet store
20170621yuanyuan

 
At 04 juillet, 2017 03:01, Blogger raybanoutlet001 said...

coach bags
cheap ugg boots
cheap basketball shoes
gucci sito ufficiale
yeezy shoes
ugg boots
houston texans jerseys
nike shoes
jordan 4
green bay packers jerseys

 
At 29 juillet, 2017 08:52, Blogger happy 123 said...

lacoste polo
yeezy shoes
adidas stan smith sneakers
brady jersey
five finger shoes
longchamp bags
kyrie 3 shoes
jordan shoes
jordan shoes
adidas store

 

Enregistrer un commentaire

<< Home